loader
Retour
aux articles
Rh
Inbound marketing

Inbound Recruiting: l'avenir des rh

Partager l'article
sur

Avec un peu plus de 9% de chômeurs en France, la question de l'emploi est dans tous les esprits. Pourtant, le pool de candidats est bien plus vaste. En effet, nombreux sont ceux déjà en poste, mais désirant évoluer ou changer de carrière. Selon une étude LinkedIn 2016, 83% des professionnels en France seraient en veille passive, prêts à succomber aux appels d'autres sirènes. Pour capter l'attention de ces talents et les convaincre de tenter l'aventure avec vous, l'inbound recruiting est une nouvelle approche des plus qualitatives.

 

LES MAUX DE L'EMPLOI EN 2018

La génération Y, qui a fait couler tant d'encre, représente en 2017 près de 40% de la population active. En quête de sens et de transparence, elle a bouleversé le monde du travail et ses codes. Aujourd'hui et notamment dans le tertiaire, on quitte un emploi car on travaille trop, ou trop peu, ou pour rien.

Il y a quelques années, le burn-out faisait son apparition dans notre dictionnaire. Syndrome d'un épuisement au travail, il serait plus de 30 000 à en souffrir chaque année. Les conditions de travail, la flexibilité (horaire et géographique) ainsi que le droit à la déconnection se sont depuis lors imposés comme de nouveaux critères de recherche d'emploi.

De même, son pendant, le bore-out, s'inscrit petit à petit dans le monde du travail. Aliéné par l'inutilité des tâches confiées, le salarié s'en rend malade, perd son estime de soi et entre en dépression.

Enfin, le dernier né de ces anglicisme, le brown-out, démontre l'importance des valeurs de l'entreprise et de son impact sur la collectivité.

 

LES NOUVELLES ATTENTES DES CANDIDATS

Il est donc clair aujourd'hui qu'une entreprise ne peut plus se permettre d'utiliser d'anciennes méthodes de recrutement pour convaincre la génération des digital natives.

Face à ces nouveaux maux qui accablent le travail moderne, les candidats ont développés de nouveaux critères lors de leur recherche d'emploi. Une étude de RégionJob soulignait par exemple que ne pas connaitre le nom de l'entreprise était l'élément numéro 1 qui agaçait le plus le candidat à l'embauche. Cela peut paraître surprenant : si le descriptif de poste plait, peu importe pour qui on travaille ? Faux. Les talents mettent autant d'importance sur le « qui » que sur le « quoi ». 70% des candidats déclarent rechercher la culture et les valeurs ainsi que la vision de l'entreprise avant de postuler (étude LinkedIn, 2016). La réputation et la mission d'une entreprise sont donc les facteurs décisifs entre deux offres d'emploi.

 

L'INBOUND RECRUITING, NOUVELLE APPROCHE DU RECRUTEMENT

Le terme « Inbound » est une méthodologie qui renverse l'ordre établi. Elle fut dans un premier temps appliquée au marketing. Très rapidement, l'inbound marketing s'est imposé face au marketing traditionnel, jugé comme intrusif. En bref, il s'agit alors d'attirer le client à soi plutôt que de s'imposer à lui.

 

De la même manière, l'inbound peut s'appliquer aux techniques de recrutement. Il se compose de quatre étapes:

1 - Attirer : promouvoir les valeurs et la culture de l'entreprise

2 - Convertir : amener le candidat à une micro-conversion pour garder le lien (like Facebook, inscription à une newsletter, participation à un webinar...)

3 - Recruter

4 - Fidéliser : faire de votre nouvel employé un ambassadeur de la marque pour vos prochaines recrues 

 

Mais avant de faire vos premiers pas dans l'inbound recruiting, une véritable séance de brainstorming est nécessaire pour tracer les grands traits de votre « candidate persona ». A l'image du « buyer persona », il vous faudra définir autant les compétences en savoir-faire qu'en savoir-être de votre candidat idéal. De même, il faudra travailler l'aspect humain : les thèmes qui l'intéressent, les débats de société auxquels il prend part, la tranche d'âge à laquelle il appartient, ses attentes en termes d'évolution ...

Ce premier travail n'est pas à négliger, car il détermine toutes les étapes de votre stratégie d'inbound recruiting : les sujets des articles à traiter, les valeurs de l'entreprise à mettre en avant, le projet humain qu'elle crée, les évènements auxquels participer ...

 

Le rôle des recruteurs ne se limite donc plus à poster une annonce et à survoler des CV, avant de rencontrer les candidats en entretien. Grâce à l'inbound recruting, le recruteur devient Manager de Talents et à ce titre, cumule plusieurs casquettes : marketing, ressources humaines, relation public ...

 

Livre Blanc - L'avenir des RH : de recruteur à marketeur