loader
Retour
aux articles

6 étapes indispensables avant d'engager la digitalisation de l'entreprise

Partager l'article
sur

 

Aujourd’hui les entreprises sont plongées dans un monde digital qu'elles le veulent ou non. Internet englobe des enjeux importants tant au niveau de la TV que de la distribution, alors qu’avant il ne se limitait qu’à un réseau d’informations et de recherche. L’utilisation d’internet par des prospects, fait de l’internaute un élément central dans la digitalisation des entreprises. Cette digitalisation constitue une nouvelle vision du travail et un enjeu majeur.

Nous pouvons identifier 6 phases dans la mise en place de ce processus de digitalisation de l’entreprise.

1. Une direction engagée dans la mise en place de la digitalisation

Dans un premier temps, il faut une certaine adhésion de la direction. La digitalisation est une nouvelle étape dans la stratégie globale de l’entreprise et doit se traiter en haut de la pyramide décisionnelle. Elle doit être intégrée dans la future stratégie avec tous ses enjeux. Il y a une réelle importance de montrer l’acceptation et l’implication de la direction dans les sujets digitaux. On peut même souligner que la présence personnelle du dirigeant est une preuve de l’adhésion de l’entreprise. La digitalisation représente également, dans la grande majorité des cas, des investissements en technologie, en prestataires et en ressources internes.

2. Comprendre l’environnement digital de son entreprise

Parfois comprendre ce que le digital apporte à l’entreprise et à ces différents métiers devient difficile. Et définir quelle est la maturité des actions menées, des démarches de l’entreprise, l’est tout autant. Malgré cela, il est essentiel de pouvoir définir les priorités et éventuels freins. Il peut donc arriver que la compétence digitale ou sa gestion, soit externalisée, mais dans ce cas, elle doit être encadrée et accompagnée, afin que l’activité sur Internet soit forte et pertinente. Car beaucoup d’entreprises utilisent le digital sans savoir pourquoi, ce qui entraine de la confusion et/ou de l’incompréhension dans les objectifs liés aux supports.

3. Penser son organisation

Quand une entreprise devient « numérique », bien souvent la question centrale est de savoir si la structure ou l’organisation doivent être revues. Mais d’autres questions subsistent comme : est il nécessaire d’avoir des experts digitaux dans chaque département métier ? Ou encore : est il nécessaire de filialiser le digital ou le sous-traiter ? Pour répondre à cela, mais aussi pour installer des dispositifs, il faut mettre en place des réflexions organisationnelles et managériales.

4. Privilégier les cibles avant les outils

Lorsqu’une entreprise entre dans le processus de digitalisation, le fait de multiplier les dispositifs sur les réseaux sociaux lui semble être une bonne solution or un dispositif ne peut être un objectif en soi même si les réflexions doivent obligatoirement aboutir sur une action. Il faut d’abord identifier si les actions envisagées peuvent correspondre aux cibles visées de manière à pouvoir cibler des priorités. Souvent il apparait que le site internet ou l’application mobile de l’entreprise est la plateforme prioritaire en terme de communication digitale. Mais, Il faut rechercher le bénéfice client apporté par le digital

5. L’acceptation du changement par les collaborateurs

 

La digitalisation est un changement du mode de travail pour toute personne de l’entreprise. Le changement peut être synonyme d’amélioration et d’avancement mais peut aussi faire peur aux salariés, donc le rôle du dirigeant est majeur afin de faciliter la transition, pour accompagner ce changement. Plus une entreprise est ouverte à l’innovation plus le changement sera facilement accepté. Dans la mise en oeuvre du changement, il est indispensable d’informer, expliquer et surtout impliquer dans une stratégie ou un réflexion collective les salariés. La digitalisation doit être acceptée par toutes les strates hiérarchiques. Cela signifie la mise en place d’un plan de communication interne plus ou moins évolué et de formation afin que les personnes les plus concernées puissent être opérationnelles et jouer leur rôle.

6. Un changement en douceur mais permanent

 

Il ne faut pas voir le passage à la digitalisation comme une révolution mais plutôt comme une évolution car une révolution symbolise un changement brutal tandis qu’une évolution caractérise également un mouvement perpétuel, sans fin. Le digital est une évolution constante donc la formation des collaborateurs doit être continue. Il est impératif de se tenir au courant des évolutions, les comprendre et les intégrer, tout en identifiant les tendances qui sont éphémères pour ne pas perdre de temps à mettre en place des dispositifs qui s’avèreront inefficaces.

 

La passage d’une entreprise au digital peut prendre du temps mais il est important qu’il soit réalisé dans les meilleures conditions possibles car il représente un enjeu majeur à intégrer pour que l’entreprise s’adapte au mieux au fonctionnement de notre société actuelle.

 

Tout part d'en haut